REER ou CELI : voyez lequel vous convient

Angela Iermieri, planificatrice financière

On ne le dira jamais assez : en matière de finances personnelles, chaque situation est unique. Il n’y a pas de recette miracle. Le mieux, c’est de prendre les bonnes décisions pour vous, celles qui vous aideront à atteindre vos objectifs.

La date limite pour cotiser à votre REER approchant à grands pas, un petit rappel ne peut faire de tort. Comme son nom l’indique, un régime enregistré d’épargne-retraite vous permet d’épargner en vue de votre retraite. À moins d’en retirer des fonds plus tôt pour acheter une première maison ou financer des études à temps plein, l’argent que vous mettez dans votre REER fera des petits jusqu’à votre retraite.

Et le CELI?

Un compte d’épargne libre d’impôt est un véhicule grâce auquel vous pouvez générer des revenus de placement à l’abri de l’impôt. Vous pouvez y cotiser jusqu’à 5 500 $ en 2018. Voyez ci-dessous les plafonds de cotisation annuels.

Et le CELI?
Année(s)Plafond annuel – CELITotal cumulatif
2009-2012 5 000 $ 20 000 $
2013-2014 5 500 $ 31 000 $
2015 10 000 $ 41 000 $
2016-2018 5 500 $ 57 500 $

Si de plus en plus de personnes investissent dans leur CELI, nombreuses sont celles qui connaissent mal ses avantages.

Selon votre situation et vos besoins, le CELI pourrait s’avérer tout indiqué pour vous, surtout dans les cas suivants :

1. Vous épargnez pour un projet à moyen ou à long terme.

Un CELI, c’est plus qu’un simple compte d’épargne. Il s’agit d’un outil intéressant pour ceux qui souhaitent épargner pour un projet à réaliser d’ici trois à cinq ans. Le CELI vous permet de retirer tout revenu de placement accumulé à l’abri de l’impôt. Et cet argent en extra finance directement votre projet. Bien que les retraits soient illimités, nous vous recommandons fortement de ne pas en faire fréquemment. Pour 2017, le gouvernement a fixé une cotisation maximale annuelle de 5 500 $, et un plafond cumulatif de 52 000 $ – s’il vous reste des droits de cotisation. Si vous dépassez ce plafond en faisant des dépôts et des retraits, vous serez pénalisé. C’est pourquoi il ne faut pas utiliser un CELI comme un compte d’épargne ordinaire.

Un retrait de votre CELI ne réduit pas le total de vos cotisations pour l’année. Le montant retiré est plutôt ajouté à vos droits de cotisation au début de l’année suivante.

2. Vous avez atteint la limite de vos cotisations REER.

Dans ce cas, le CELI reste une bonne option. Ce sont souvent les personnes à revenu plus élevé qui épuisent leurs droits de cotisation. Vous êtes dans cette situation? Alors, si vous voulez vous rabattre sur un véhicule libre d’impôt, le CELI est la solution idéale.

3. Vous êtes à la retraite.

Le CELI profite le plus aux retraités. À la retraite, quand on veut continuer d’épargner, mais qu’on a plus de 71 ans – la limite pour investir dans son REER – ou qu’on n’a plus de droits de cotisation, il faut garder à l’esprit que tout revenu de placement est ajouté au revenu de retraite. On perd alors une partie des prestations gouvernementales auxquelles on aurait droit, comme le Supplément de revenu garanti pour les retraités à faible revenu, ou la Sécurité de la vieillesse pour ceux à revenu plus élevé. Le CELI est donc un choix avisé pour les retraités.

4. Vous avez un faible revenu.

Je rencontre souvent des jeunes qui, à l’orée de leur carrière, veulent cotiser à un REER. Il n’est jamais trop tôt pour le faire, mais à 18 ans, quand on commence à travailler, le CELI est peut-être un meilleur choix.

À cet âge-là, on gagne souvent moins de 30 000 $ par année. On se situe dans une fourchette d’imposition inférieure, et le remboursement d’impôt auquel donnent droit les cotisations REER n’est pas vraiment avantageux. En revanche, l’argent mis dans un CELI générera des revenus à l’abri de l’impôt. Quand notre salaire augmente, rien n’empêche de transférer l’argent du CELI au REER en profitant de nos droits de cotisation jusqu’alors inutilisés.

Rappelez-vous que chaque cas est différent. Parlez avec votre conseiller pour prendre des décisions éclairées concernant vos finances.

Demandez un rendez-vous avec un conseiller dès aujourd’hui S’ouvre dans une nouvelle fenêtre.