Une Charte du diabète pour le Canada

Lundi 28 avril 2014

Le diabète représente un problème de santé publique qui atteint des proportions épidémiques. Trois millions de Canadiens vivent aujourd’hui avec le diabète et six millions présentent un prédiabète. C’est pourquoi l’Association canadienne du diabète a publié, le 7 avril dernier, la Charte du diabète pour le Canada.

Cette Charte vise à donner des moyens d’action aux diabétiques du Canada ainsi qu’à leurs aidants, tout en fournissant aux gouvernements des normes de soins pour veiller à ce que les personnes diabétiques de tout le pays aient accès à un soutien comparable.

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique incurable causée par une carence ou un défaut d'utilisation de l'insuline entraînant un excès de sucre dans le sang. Produite par le pancréas, l’insuline est une hormone qui permet au glucose (sucre) contenu dans les aliments d'être utilisé par les cellules du corps humain, qui en ont besoin pour fonctionner.

Si l'insuline est insuffisante ou si elle ne remplit pas son rôle adéquatement, comme c'est le cas chez les personnes atteintes du diabète, le glucose ne peut pas servir de carburant aux cellules. Il s'accumule alors dans le sang puis se déverse dans l'urine. À la longue, l’hyperglycémie provoquée par la présence excessive de glucose dans le sang entraîne certaines complications, notamment au niveau des yeux, des reins, des nerfs, du cœur et des vaisseaux sanguins.

À ce jour, la cause réelle du diabète demeure inconnue. Nous savons toutefois que certains facteurs peuvent influer sur son apparition, notamment l’hérédité, l’obésité, la grossesse, certains virus et certains médicaments.

Prévalence au Canada

 

Source : Agence de la santé publique du Canada, juillet 2011; à l'aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques de 2008/09 (Agence de la santé publique du Canada).

Le nombre grandissant de cas entraîne de lourdes conséquences pour la société, surtout si l’on considère que 40 % des personnes diabétiques présenteront des complications débilitantes, voire mortelles. Le diabète est l’une des principales causes de la cécité, des amputations non traumatiques et de l'insuffisance rénale et il est un facteur important des maladies cardiovasculaires et des accidents vasculaires cérébraux.

Les types de diabète

Il existe deux types principaux de diabète : le type 1 et le type 2. Parfois, le diabète se développe aussi pendant la grossesse (diabète gestationnel).

Le diabète de type 1

Le diabète de type 1 peut se manifester dès l'enfance, à l'adolescence ou chez les jeunes adultes. Il se caractérise par une absence totale de la production d'insuline. Les personnes atteintes dépendent d'injections quotidiennes d'insuline pour vivre. Il est actuellement impossible de le prévenir. Les recherches le concernant visent principalement la compréhension des mécanismes détruisant les cellules responsables de la production d'insuline.

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 se manifeste beaucoup plus tard dans la vie, généralement après l'âge de 40 ans. La très grande majorité des personnes atteintes de diabète présentent ce type (90 % des cas). Depuis quelques années, on remarque qu’il apparaît plus tôt, parfois dès l'enfance, et chez certaines populations à risque.

Nous savons que les peuples autochtones, les Latino-américains, les Asiatiques et les populations d'origine africaine semblent le développer plus que les autres. Une prédisposition génétique, un surplus de poids et le manque d'activité physique contribuent à son apparition. Cependant, certaines études tendent à démontrer qu’une alimentation en trop grande quantité et riche en gras pourrait aussi être un facteur de risque.

Le diabète de type 2 est le plus sournois. Les symptômes peuvent être minimes et passer inaperçus pendant plusieurs années. Malheureusement, quand il est diagnostiqué, le mal est fait.

Il est cependant possible de retarder son apparition et de diminuer son impact en apportant des corrections importantes à ses habitudes de vie

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel se manifeste généralement vers la fin du deuxième trimestre et au cours du troisième trimestre d’une grossesse. Dans 90 % des cas, il disparaît après l'accouchement.

Le diabète gestationnel (4 à 6 % des grossesses) affecte à la fois le bébé et la mère. L'enfant risque d'être plus gros que la normale et d’être atteint du diabète plus tard. Chez la mère, sa présence accroît les risques d'infections, augmente le niveau de fatigue et peut causer des complications lors de l'accouchement.

Le diabète gestationnel se traite et se contrôle par une saine alimentation et l'adoption d'une bonne hygiène de vie. L'utilisation d'insuline peut cependant être nécessaire pour le traiter malgré ces changements, car l’emploi d’antidiabétiques oraux est contre-indiqué au cours d’une grossesse.

Les symptômes

Les symptômes du diabète ne se présentent pas tous de la même manière ni avec la même intensité. Qu'il s'agisse du type 1, du type 2 ou du diabète gestationnel, une consultation avec un médecin s’impose. Les symptômes sont les suivants :

  • fatigue, somnolence
  • augmentation du volume des urines
  • soif intense
  • faim exagérée
  • amaigrissement
  • vision embrouillée
  • cicatrisation lente
  • infection des organes génitaux
  • picotements aux doigts ou aux pieds
  • changement de caractère

Il peut arriver que les symptômes ne soient pas apparents. Le diabète est une maladie grave et il peut avoir un impact considérable sur la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes.

Ne prenez pas le diabète à la légère!

Pour consulter la Charte :www.MyDiabetesCharter.ca Lien externe au site. S’ouvre dans une nouvelle fenêtre.

Sources :

www.diabete.qc.ca
Association canadienne du diabète
Agence de la santé publique du Canada