Les effets des quarts de travail sur la santé

Mercredi 1 octobre 2014

Un travailleur par quarts qui n’adapte pas son mode de vie en fonction de son horaire de travail sera plus enclin à ressentir de la fatigue et à souffrir de divers problèmes de santé.

Le quart de travail désigne toute période de travail consacrée à une activité productive divisée en deux ou trois plages horaires successives au cours d’une journée de vingt-quatre heures. D’après Statistique Canada, plus de 25 % des travailleurs canadiens ont des horaires de travail par quarts. Le travail par quarts comprend le travail régulier de soir ou de nuit, les quarts rotatifs ou fractionnés, les horaires irréguliers et le travail sur appel ou occasionnel.

Le travail par quarts influe sur les habitudes alimentaires, les phases de sommeil et les fonctions digestives. Aussi, un travailleur par quarts qui n’adapte pas son mode de vie en fonction de son horaire de travail sera plus enclin à ressentir de la fatigue et à souffrir de problèmes cardio-vasculaires ou gastro-intestinaux, de dépression, de diabète, d’hypertension, d’obésité, etc.

La fatigue constitue l’un des principaux problèmes liés au travail par quarts, car le sommeil des travailleurs est souvent écourté ou perturbé par la lumière, les bruits ambiants et les tâches domestiques (soin des enfants, repas), ce qui réduit la période de sommeil profond nécessaire pour récupérer des effets de la fatigue physique et psychologique.

Seulement 10 % des travailleurs de nuit n’éprouvent aucune difficulté à s’adapter aux horaires de nuit. Dans la plupart des cas, ce sont naturellement des « oiseaux de nuit » qui s’endorment et se réveillent à des heures tardives. Ils se contentent souvent de six heures de sommeil par nuit, sont généralement robustes, en santé et très rarement malades. À l’autre extrémité du spectre, 20 % des travailleurs qui essaient le travail de nuit n’arrivent pas à s’y faire. Plutôt lève-tôt, ils sont pratiquement incapables de dormir durant la journée. Ils ont besoin de beaucoup de sommeil pour se sentir reposés et ils accumulent très rapidement des privations sévères de sommeil.

Principales répercussions de la fatigue sur le travail

La fatigue a un effet néfaste sur le rendement physique et cognitif et peut ralentir le temps de réaction. En plus de nuire au travail de précision et à la synchronisation, la fatigue réduit la capacité de raisonnement et de compréhension. Elle provoque également des épisodes de somnolence involontaire et incontrôlable. Par conséquent, les travailleurs par quarts sont deux fois plus enclins à avoir des accidents liés à la fatigue que les travailleurs dont l’horaire est traditionnel; et les travailleurs de nuit, six fois plus.

Les facteurs aggravants

Certains facteurs viennent souvent affecter l’état de santé des travailleurs par quarts : les mauvais choix alimentaires, le raccourcissement des pauses de travail, le grignotage au détriment de repas complets et la dépendance aux stimulants comme le café, les boissons énergisantes, le thé ou le tabac. Le fait de prendre des repas la nuit augmente aussi le taux de mauvais cholestérol qui favorise l’obésité.

Que peut faire l’employeur pour aider ses employés?

Il existe des mesures simples, peu coûteuses et non directives pour aider les travailleurs à garder la forme malgré leur horaire de travail non traditionnel. Par exemple, dès l’embauche d’employés de quarts, l’employeur peut les informer des moyens à prendre pour se maintenir en bonne santé en leur offrant de la documentation ou des séances d’information afin de les inciter à : prioriser le sommeil, adopter un horaire de sommeil régulier, faire des siestes, éviter la caféine ainsi que la nourriture grasse et épicée avant d’aller au lit, s’abstenir de prendre des somnifères et adopter un mode de vie sain (ne pas fumer, faire de l’exercice et bien s’alimenter).

L’employeur peut également veiller à ce que les employés aient accès à des boissons ou à des aliments santé sur leur lieu de travail (eau, thé vert, jus, smoothies, fruits, noix non salées, fromage, yogourt, etc.) ou offrir le service d’un traiteur qui prend des commandes en ligne si l’entreprise n’a pas de cafétéria. Une autre mesure consiste à aménager un lieu propice au sommeil et à permettre de courtes siestes de vingt ou trente minutes pour compenser le manque de sommeil, réduire la pression sanguine et le rythme cardiaque, améliorer le rendement cognitif et accroître la vigilance. Toutefois, ces siestes ne devraient pas être faites tôt le matin ni après une longue période d’éveil.

Puisque l’exercice physique aide au maintien de la santé, on mettra des appareils d’exercice ou même une salle de conditionnement physique à la disposition des employés pendant leurs pauses. Prendre une entente avec un club de gym (par ex. des réductions pour les employés, des cours de groupe, un kiosque d’information) est aussi un moyen de les inciter à bouger en dehors du travail. On s’assurera par contre de rappeler aux employés qu’il est préférable d’éviter les séances d’exercice intensif avant le coucher.

Si l’employeur est très motivé à donner le goût de l’exercice physique à ses employés (qu’ils travaillent le jour ou la nuit), il sollicitera ou favorisera leur participation à un événement sportif en groupe, tel qu’une course à obstacles ou une marche pour une collecte de fonds. En plus d’être agréables et valorisantes, ces activités donnent souvent envie aux participants de se remettre en forme et contribuent à tisser des liens entre eux. Dans le même esprit, des ateliers de cuisine en équipe auront également un effet positif sur l’alimentation en plus de favoriser la consolidation d’équipe (teambuilding).

Peu importe l’ampleur des retombées des mesures adoptées, celles-ci auront à tout le moins l’avantage de véhiculer le message que la santé des employés fait partie des valeurs de l’entreprise.

Pour plus d’information sur le travail par quarts et son incidence sur la santé, demandez le guide Le travail par quarts et le sommeil en cliquant dans l’encadré « Des commentaires » à droite de cet article.

Autres ressources à consulter

Diététistes du Canada. (2014). Dix conseils d’alimentation pour les travailleurs de quarts

Agence de la santé publique du Canada. Conseils sur l’activité physique pour les adultes

La Société Canadienne du Sommeil. (2003). Sommeil normal et hygiène du sommeil.

Accédez à une page explicative sur la plateforme À votre santé 360°, une source unique d’information Web et téléphonique pour répondre à toutes vos questions en matière de santé.