Divorcer ou se séparer

Un divorce ou une séparation entraîne généralement des changements importants à votre situation financière. Un peu de planification devrait toutefois vous aider à en éviter plusieurs conséquences négatives et à mieux traverser cette période difficile.

Bien gérer les aspects financiers

Faites un budget pour…

  • répartir votre revenu entre vos diverses dépenses (loyer, épicerie, remboursement de prêt…);
  • déterminer les dépenses communes qu'il faudra départager (hypothèques, prêts personnels);
  • déterminer comment séparer vos comptes communs (comptes bancaires, cartes de crédit, placements);
  • cerner vos besoins en matière de pension alimentaire.

Préparez ou mettez à jour votre planification successorale pour…

Parler à des experts pour régler les questions complexes

Consultez un conseiller ou un planificateur financier pour…

  • dresser un inventaire des protections d'assurance détenues par votre ex-conjoint qui devront être maintenues ou remplacées, comme l'assurance collective;
  • changer les bénéficiaires de vos contrats d'assurance et de vos régimes d'épargne-retraite;
  • prendre une assurance vie afin d'assurer la sécurité financière de vos proches en cas de décès;
  • prendre d'autres assurances (par exemple : salaire, maladies graves, soins de longue durée) pour protéger vos épargnes en cas de maladie ou d'invalidité;
  • apprendre comment épargner davantage.

Consultez un avocat ou un notaire pour…

  • préparer l'entente de divorce – c'est la seule façon de mettre fin juridiquement à un mariage;
  • prendre connaissance de votre contrat de mariage ou de votre convention entre conjoints de fait et appliquer les clauses convenues lors de son établissement;
  • assurer le partage équitable de vos biens et de vos dettes;
  • évaluer la possibilité du versement d'une pension alimentaire pour vous ou vos enfants.

Consultez un comptable ou un fiscaliste pour…

  • savoir quelle sera l'incidence financière et fiscale de la fin de votre union et des transferts de vos actifs qui en résultent sur l'impôt à payer, les prestations pour enfants, les crédits d'impôt, etc.