Faire face à une invalidité

Une absence prolongée du travail à la suite d'une maladie ou d'un accident, ça arrive. Il est d'autant plus important de se préparer pour une telle éventualité lorsqu'on considère que plus d'un Canadien sur 3 sera touché par une invalidité de son vivant, et que la durée moyenne d'une invalidité est de 2,6 années*.

Bien gérer les aspects financiers

Constituez un fonds d'urgence pour…

  • disposer des fonds nécessaires pour subsister durant la période d'attente avant de recevoir vos premières prestations d'assurance invalidité;
  • être en mesure de payer les coûts additionnels liés à votre invalidité (traitements, médicaments) au besoin.

Déterminez les sources de revenus en cas d'invalidité pour…

  • évaluer ce que vous pourriez recevoir de votre employeur (assurance collective ou autre), de l'assurance-emploi ou du régime provincial (RAMQ, OHIP, etc.), et les conditions qui s'y rattachent;
  • définir vos besoins additionnels en épargne et en assurance et pallier les écarts de protection.

Préparez une planification successorale pour…

Besoin d'aide pour la planification successorale?

Parler à des experts pour régler les questions complexes

Consultez un conseiller ou planificateur financier pour…

  • ajouter la garantie exonération des primes en cas d'invalidité à vos contrats d'assurance de personnes. Cette protection prévoit le paiement automatique des primes en cas d'invalidité. Ainsi, toutes vos protections d'assurance resteront en vigueur;
  • ajouter une assurance invalidité à votre assurance vie. Si vous devenez invalide, cette protection vous permettra de vous acquitter des obligations financières liées à vos prêts hypothécaires et personnels;
  • prendre d'autres assurances (par exemple : salaire, maladies graves, soins de longue durée) pour protéger vos épargnes en cas de maladie ou d'invalidité.

* Source: Statistiques Canada.