Se lancer en affaires

Vous devrez sans doute consacrer beaucoup d'heures au démarrage de votre entreprise, mais prendre le temps de bien planifier votre vie financière durant cette période vous aidera à assurer la longévité de votre entreprise… et de votre sécurité financière!

Bien gérer les aspects financiers

Faites un budget mensuel durant la période de démarrage pour…

  • définir vos sources de revenu;
  • mieux répartir le revenu entre vos diverses dépenses (loyer, épicerie, remboursement de prêt, paiement d'auto…);
  • trouver les dépenses qui pourraient être éliminées;
  • déterminer la portion de revenu dont vous pourriez temporairement vous passer au besoin;
  • calculer les écarts entre vos besoins financiers de base et votre nouveau revenu.

Constituez un fonds d'urgence personnel

Cela vous permettra de disposer de capital à l'extérieur de l'entreprise pour les situations personnelles nécessitant des dépenses imprévues, incluant une absence prolongée du travail et des soins de santé.

Préparez votre passage au statut d'entrepreneur

  • Avisez votre employeur de votre départ.
  • Profitez des couvertures pour les soins dentaires et les soins de santé.
  • Apportez les changements nécessaires aux finances familiales.
  • Modifiez votre planification successorale en fonction de votre nouvelle situation.

Parler à des experts pour régler les questions complexes

Consultez un conseiller ou un planificateur financier pour…

  • dresser un inventaire des protections d'assurance que vous avez et qui devront être maintenues ou remplacées, comme l'assurance collective;
  • prendre une assurance vie afin d'assurer la sécurité financière de vos proches en cas de décès;
  • prendre d'autres assurances pour protéger votre entreprise en cas de maladie ou d'invalidité;
  • protéger vos épargnes contre les revers de fortune et les créanciers en procédant à une désignation de bénéficiaire en cas de faillite ou de poursuite judiciaire.

Consultez un avocat pour…

  • choisir la meilleure forme juridique pour votre entreprise (entreprise individuelle, société en nom collectif, compagnie par actions, compagnie constituée en société, coopérative);
  • comprendre les clauses et les conséquences des différents contrats à signer (contrat d'affaires entre associés, achat d'entreprise ou de franchise, examen d'un bail);
  • faire rédiger une convention de rachat d'actions qui facilitera les décisions en cas de désaccord entre les partenaires ou encore en cas de décès, d'invalidité ou de faillite.

Consultez un comptable ou un fiscaliste

Vous pourrez ainsi connaître les répercussions fiscales de la forme juridique choisie, de vos obligations et de la marche à suivre dans ce domaine.